Agriculture

L'agriculture genevoise: une agriculture diversifiée

L’importance de l’agriculture genevoise est bien souvent méconnue. En effet, il est bon de savoir que 42 % de la surface du canton sont dévolus à l’agriculture sous toutes ses formes. En comparaison, la moyenne suisse n’est que de 37 %.

Grandes cultures

C’est le secteur le plus important; les plus répandues sont les céréales (blé, orge, triticale, avoine, seigle) suivies des oléagineux (colza, tournesol), des pois protéagineux et du maïs. Sans oublier quelques cultures plus marginales mais bien présentes telles que le soja, le lin, la fèverole, la pomme de terre, le lupin, la moutarde et la lentille.

Elevage - viande et lait

L’élevage est peu représenté mais la vente directe de viande de boeuf, de porc, d’agneau et les volailles, prend de l’ampleur ; nous abritons également le plus important troupeau de bisons de Suisse. Les exploitations laitières sont peu nombreuses mais fonctionnent avec une technologie de pointe pour le bien-être des animaux tout autant que celui du producteur.

Légumes

Le secteur maraîcher produit plus de 20 000 tonnes de légumes par an, réparties en plus de soixante espèces végétales différentes (aubergine, concombre, batavia, rampon, carotte…) et cultivées par 31 exploitants maraîchers. La tomate y est reine. Un autre légume se distingue parmi eux, le seul à avoir le label AOC: le cardon argenté épineux de Plainpalais.

Vignoble

La viticulture genevoise est la troisième plus prolifique de Suisse. La production se concentre dans la région du Mandement qui abrite d’ailleurs la plus grande commune viticole du pays: Satigny, sans oublier les deux autres régions Arve – Rhône et Arve – Lac. Les viticulteurs sont amenés à développer des spécialités pour pouvoir satisfaire au mieux les demandes des consommateurs. Une cinquantaine de cépages différents sont cultivés. Un vin ambassadeur est né, nommé « Esprit de Genève ». Il peut être produit par chaque vigneron du canton, sous réserve de respecter certains critères bien précis, définis, imposés et contrôlés par le laboratoire oenologique cantonal aidé d’une commission de dégustation composée des vignerons élaborant celui-ci.

Fruits

L’arboriculture est pratiquée par une trentaine d’exploitations. Les pommes et les poires représentent 80% de la production alors que le reste est réparti entre fraises, mûres et framboises.

Fleurs

L’horticulture fait également partie du patrimoine genevois. Depuis peu, elle aussi, est confrontée comme les autres secteurs, à de nombreux défis dont ceux de l’économie d’énergie, de la logistique de distribution et de l’ouverture brutale aux marchés mondiaux. La production a le mérite d’être l’une des meilleures au monde en rapport qualité – prix.