Des jeunes professionnels qui misent sur la formation pour relever les défis

La mention «huile végétale» cachait bien de l’huile de palme
11 octobre 2016
La restauration GRTA est à l’honneur
8 décembre 2016
Une genevoise Aline Chollet de Meinier

Remise brevet paysanne 2016 Une genevoise : Aline Chollet de Meinier

Tous réunis pour une même cérémonie, 53 jeunes agriculteurs, viticulteurs, cavistes, arboriculteur
et paysannes de Suisse romande ont reçu leur brevet ou leur maîtrise, vendredi 18 novembre, à Collonges (VS).
Cette année, tous les lauréats romands des formations supérieures du champ professionnel de l’agriculture ont fêté la remise de leur diplôme ensemble. Agriculteur, arboriculteur, viticulteur, caviste, paysanne, ces cinq filières professionnelles ont délivré 41 brevets et 12 maîtrises. Organisée à Collonges, en Valais, la cérémonie a rassemblé près de 160 personnes, diplômés, familles, invités. Le conseiller d’Etat Jean-Michel Cina, en charge de l’agriculture, a félicité les lauréats. En agriculture, la volée 2016 compte vingt-huit lauréats au brevet et dix à la maîtrise. Dans les cultures spéciales, un arboriculteur, deux viticulteurs et trois cavistes ont obtenu leur brevet tandis qu’un viticulteur et un caviste décrochent la maîtrise fédérale. Du côté de la formation supérieure féminine, sept Romandes ont passé avec succès l’examen final du brevet de paysanne, ce qui représente 100% de réussite, s’est réjouie Magali Briod, présidente de la Direction romande des examens professionnels de paysanne.
«Ce titre va vous donner la possibilité de former des jeunes et dans cette fonction vous devrez non seulement transmettre des compétences techniques diverses et variées, mais aussi et surtout de la passion, car notre métier ne peut pas s’exercer sans une bonne dose de passion», a souligné Philippe Bise, président de la Direction romande des examens professionnels agricoles. Maître de cérémonie, le président d’Agora Laurent Tornay a salué la réussite des lauréats: «Ce diplôme, qui correspond au couronnement d’une formation pointue, ne sera pas une fin en soi mais il vous apportera un bagage important pour la défense de cette magnifique profession qui subit une constante évolution». Le journal Agria distribué un prix d’excellence de 500 fr. à Benjamin Roy de Porrentruy (JU) pour le meilleur brevet et à François Chopard de Prévoux (NE) pour la meilleure maîtrise en catégorie «agriculture»; en catégorie «autres professions», à Davide Cadenazzi, viticulteur à Corteglia (TI), pour le meilleur brevet, et à Raphaël Maye, caviste à Chamoson (VS), pour la meilleure maîtrise. La fiduciaire Le Cové a remis un prix pour la meilleure note au module Gestion, pour le brevet à Frédéric Perrin de Thierrens (VD), pour la maîtrise à Samuel Geinoz de Neirivue (FR).